Discussion:
La France est un pays Communiste
(trop ancien pour répondre)
hagar du nord
2006-03-24 21:11:20 UTC
Permalink
Phrase souvent lue ici...

Je me suis longtemps interrogé sur l'attachement fanatique des français
à leurs "services publics".

Il se trouve que je viens de relir les "Mémoires de Guerre", du grand
Charles bien sûr. Je n'y avais pas pris garde à l'époque (j'étais
jeune !) de ma première lecture, mais il expédie comme une évidence
d'utilité publique la nécessité impérieuse de nationaliser. Chemins de
fer, électricité, gaz, téléphone, etc....tout doit rester ou revenir à
l'Etat.

Il n'éprouve le besoin de justifier comme étant une sanction à l'égard
de la famille Renault (pour collaboration) que le cas de Renault. Tout
le reste, évidente nécessité nationale...

Et voici comment celui qui sera le Père de la droite française de
l'après guerre, a endossé la politique économique demandée par les
communistes. Forcément, ça laisse des traces.

Et nous avons aujourd'hui la droite la plus divisée et inefficace du
monde, écartelée entre l'héritage gaulliste présumé intangible, et un
libéralisme qu'elle n'ose assumer.

De quoi vous pousser à voter à gauche !

Surtout que le PCF est mort. C'est logique, en fait : à quoi bon un
parti qui n'a plus de révolution à faire, ses idées ayant totalement
imprégné l'inconscient collectif ?

C'était la minute de délire hagardien du soir, veuillez excuser
l'orateur, on ne peut exclure qu'il ait trop bu et pas assez réfléchi.

Ah juste une chose vraiment sérieuse :

La presse, la télé et les "jeunes" nous expliquent que la démocratie
est en marche, que les manifs montrent la volonté du peuple.
En fait, c'et le contraire. La démocratie recule, quand les
manifestations de force agissante, qu'il s'agisse d'une minorité ou
d'une majorité, peu importe, prennent le pas sur l'expression par le
vote à bulletin secret.
m***@hotmail.com
2006-03-24 21:23:09 UTC
Permalink
Post by hagar du nord
C'était la minute de délire hagardien du soir
on aime ;-))
Asp Explorer
2006-03-26 21:35:18 UTC
Permalink
D'une part, le fait que les français soient attachés à leurs services
publics démontre à l'évidence qu'ils répondent à leur fonction. Si De
Gaulle voulait, par exemple, nationaliser l'électricité, c'était en
réponse à une situation très oubliée d'avant-guerre, où des compagnies
privées ne daignaient raccorder que les agglomérations rentables, à prix
d'or, et rançonnaient leurs rares abonnés, situation qui avait conduit
nos campagnes à un état d'arriérisme qu'on ne connaissait plus guère,
déjà, à l'époque, dans les fermes soviétiques. La création d'EDF a
permis à tous d'avoir de l'électricité de qualité et bon marché. Certes,
ce n'est pas tout à fait dans le dogme libéral. Et après ? Au fait,
j'aimerais bien qu'on m'explique en quoi l'ouverture de l'électricité en
France améliorerait la situation des abonnés. Pour le privé, c'est déjà
fait, la concurrence libre et non-faussée a conduit à une hausse de la
facture de 40% en moyenne.

D'autre part, il y a une démocratie formelle en France, c'est un fait,
mais c'est un fait aussi qu'elle n'a qu'une légitimité très contestable.
Il suffit pour s'en convaincre de revenir sur l'épisode navrant de la
Constitution Européenne, que le peuple a rejeté massivement par voie de
référendum, alors même que le Parlement réuni en congrès avait approuvé
les modifications constitutionnelles préparatoires à la CE à la
quasi-unanimité. Dans le cas du CPE, on constate avec consternation que
les députés ont été forcés de voter pour une loi contre laquelle ils
avaient les plus vives préventions, loi qui avait été proposée par un
gouvernement dont en fait, seul le Premier Ministre était vraiment
porteur du projet, les autres ministres étant fort réticents, dans
l'unique but de couper l'herbe sous le pied à un concurrent qui avait un
projet semblable dans son programme présidentiel. Et maintenant, ils
s'entêtent tous à défendre ce machin, non pas parce qu'ils croient que
ce sera efficace (parce qu'un patron, ça embauche quand ça a besoin
d'embaucher et pas parce qu'on lui fait une super promo sur les moins de
26 ans), mais parce qu'ils redoutent de perdre la face. Cette attitude
affligeante trahit une caste politique inconstante et inconsistante.
C'est à juste titre que les étudiants et les lycéens estiment leur
pouvoir plus légitime que celui des pantins qui font semblant de les
gouverner, et ils ont bien raison de défendre des droits qui sont non
seulement les leurs, mais aussi ceux de tous les salariés (car ne nous
leurrons pas, dans l'esprit de ses auteurs, le CNE/CPE n'est qu'un début).

Je suis bien conscient que les habitués de ce forum sont pour la plupart
des rentiers, ou des salariés très privilégiés qui n'ont aucun problème
à trouver un job de rêve, et je sais qu'on a naturellement tendance à
croire que tout le monde est plus ou moins comme soi. Mais voilà, ce
n'est pas le cas. La France est peuplée de gens qui ont du mal à joindre
les deux bouts. La France est peuplée de gens pour qui cent euros, c'est
une somme. La France est peuplée de gens qui n'ont pas de MBA, qui se
débrouillent mal en anglais, qui n'ont jamais mis les pieds en classe
affaire et ont d'autre chose à faire en hiver que d'aller glander à la
montagne. La France est peuplée de gens qui ne sont pas tous forcément
des cadres supérieurs pleins de cheveux, avec un sourire blanc et des
muscles d'acier sous le costume Armani, des gens qui ne sont pas tous
hyper compétitifs, qui ne sont pas tous hyper productifs, qui n'ont
jamais appris à faire croire à leurs semblables qu'ils bossaient seize
heures par jour, et qui ont une vie privée. Et au risque de choquer les
ultralibéraux du forum, je pense que ces gens ont le droit de vivre.
Post by hagar du nord
Phrase souvent lue ici...
Je me suis longtemps interrogé sur l'attachement fanatique des français
à leurs "services publics".
Il se trouve que je viens de relir les "Mémoires de Guerre", du grand
Charles bien sûr. Je n'y avais pas pris garde à l'époque (j'étais jeune
!) de ma première lecture, mais il expédie comme une évidence d'utilité
publique la nécessité impérieuse de nationaliser. Chemins de fer,
électricité, gaz, téléphone, etc....tout doit rester ou revenir à l'Etat.
Il n'éprouve le besoin de justifier comme étant une sanction à l'égard
de la famille Renault (pour collaboration) que le cas de Renault. Tout
le reste, évidente nécessité nationale...
Et voici comment celui qui sera le Père de la droite française de
l'après guerre, a endossé la politique économique demandée par les
communistes. Forcément, ça laisse des traces.
Et nous avons aujourd'hui la droite la plus divisée et inefficace du
monde, écartelée entre l'héritage gaulliste présumé intangible, et un
libéralisme qu'elle n'ose assumer.
De quoi vous pousser à voter à gauche !
Surtout que le PCF est mort. C'est logique, en fait : à quoi bon un
parti qui n'a plus de révolution à faire, ses idées ayant totalement
imprégné l'inconscient collectif ?
C'était la minute de délire hagardien du soir, veuillez excuser
l'orateur, on ne peut exclure qu'il ait trop bu et pas assez réfléchi.
La presse, la télé et les "jeunes" nous expliquent que la démocratie est
en marche, que les manifs montrent la volonté du peuple.
En fait, c'et le contraire. La démocratie recule, quand les
manifestations de force agissante, qu'il s'agisse d'une minorité ou
d'une majorité, peu importe, prennent le pas sur l'expression par le
vote à bulletin secret.
--
C'est à l'heure du repas
qu'on voit les boules du chat
Benoit Leraillez
2006-03-27 01:10:22 UTC
Permalink
non pas parce qu'ils croient que ce sera efficace (parce qu'un patron, ça
embauche quand ça a besoin d'embaucher et pas parce qu'on lui fait une
super promo sur les moins de 26 ans),
Mais ça ne peut pas licencier très facilement et de ce fait cela
n'embauche que lorsque les présages sont très bons. Combien de petites
entreprises ne veulent pas embaucher parce que même si la clientèle
augmente un peu il reste un doute. Certains laissent passer des marchés
parce que cela impliquerait une ou des embauches sans sûreté pour
l'avenir. Et le salarié une fois qu'il est en place et qu'il ne sert à
rien, il coûte très cher et ne rapporte rien.
C'est à juste titre que les étudiants et les lycéens estiment leur pouvoir
Pendant qu'on y est, il serait souhaitable que les enfants du
primaire râlent aussi histoire de montrer leur pouvoir sur les parents.
ils ont bien raison de défendre des droits qui sont non seulement les
leurs, mais aussi ceux de tous les salariés (car ne nous leurrons pas,
dans l'esprit de ses auteurs, le CNE/CPE n'est qu'un début).
Ceux qui regardent derrière pour valider leur motivation sont
effectivement des gens qui vont dans le sens du progrès. Seuls ceux qui
regardent devant auront de l'espoir.
La France est peuplée de gens pour qui cent euros, c'est une somme.
70% ne rêvent que d'une chose : être fonctionnaires. On va finir par
être plus performants que l'ex URSS de ce point de vue là. On en a déjà
24%.
La France est peuplée de gens qui n'ont pas [...] qui n'ont jamais appris
à faire croire à leurs semblables qu'ils bossaient seize heures par jour,
et qui ont une vie privée. Et au risque de choquer les ultralibéraux du
forum, je pense que ces gens ont le droit de vivre.
La France est peuplée de gens qui ont un travail par ce qu'il le
faut pour toucher sa retraite et pouvoir ainsi passer encore plus de
temps en loisirs. Le travail c'est sale, dégradant puisque les patrons
ne foutent rien et s'en mettent plein les poches. Ils veulent donc être
patrons de ce fait, mais avec moult RTT et sans avoir des comptes à
rendre à qui que ce soit (par contre ils placent leurs économies en
Bourse, directement ou indirectement).

Concernant les seize heures, je vous enjoins d'ouvrir un boutique
d'alimentation et de compter les heures que vous passerez entre faire le
réassort, remplir les rayons, être au comptoir et faire les comptes. En
plus vos weekends allant du dimanche (s'il n'y a pas marché) au lundi
(quoi que le lundi tout le monde ne ferme pas) vous n'avez qu'à faire le
total des heures et diviser le tout par 5 puisqu'il n'y a que cinq jours
travaillé dans la semaine selon vous. Et un patron de petite boutique ou
un patron de grosse boutique a le même problème en ce qui concerne le
temps passé. C'est peut être pourquoi peu de gens veulent créer une
entreprise : c'est trop fatiguant, peu rémunérateur et surtout sans
garantie d'emploi dans la durée.

Quand je dis peu rémunérateur j'entends par là le fait que si on
divise le revenu par le nombre d'heures on est pas toujours gagnant,
loin de là. À ce propos il serait souhaitable que l'imposition sur les
revenus tiennent compte du nombre d'heures. Si on payait ses impôts sur
ses revenus pour une heure de travail cela serait assez sain. Les
patrons payeraient moins et ceux qui travaillent peu, un peu plus. Cela
inciterait peut-être les gens à travailler plus. Comme plus on travaille
plus les autres auront du boulot...

Si les gens ont le droit de vivre, ce qui est sûr, ils ont aussi le
droit de travailler et tout ce qui vient bloquer des opportunités de
travail ne va pas dans le bon sens.

Dernièrement, l'état français accroit sa dette de 40 milliards
d'euros par an, soit 650 € par tête de pipe. Le total dépassant les
mille milliards, vous aurez un jour ou l'autre un peu plus de 17 000 € à
sortir de votre poche pour rembourser (si vous êtes seul, si vous êtes
marié avec un enfant cela fera 51 000 €). Donc tout ce qui facilitera
l'emploi ira dans le bon sens et il faut un peu oublier les belles
années d'après-guerre où la croissance était... n'y pensons plus, ce
sont les chinois, les indiens et certains d'Amérique du Sud qui en
bénéficient maintenant.

La France

-- Les gens sans humour manquent de sérieux.
remi
2006-03-27 19:58:43 UTC
Permalink
Bonjour,

Benoit Leraillez a écrit :

[...]
Post by Benoit Leraillez
-- Les gens sans humour manquent de sérieux.
L'univers des "consultants" :
http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=804
Peut-être que certains intervenants de ce forum vont se reconnaître dans
ce reportage ?
Benoit Leraillez
2006-03-27 23:07:40 UTC
Permalink
Post by remi
Peut-être que certains intervenants de ce forum vont se reconnaître dans
ce reportage ?
Pas de reportage, que des message sur répondeur anti tout et
n'importe quoi.
--
Les gens sans humour manquent de sérieux.
finesse
2006-03-27 06:20:27 UTC
Permalink
Post by Asp Explorer
Dans le cas du CPE, on constate avec consternation que
les députés ont été forcés de voter pour une loi contre laquelle ils
avaient les plus vives préventions, loi qui avait été proposée par un
gouvernement dont en fait, seul le Premier Ministre était vraiment
porteur du projet, les autres ministres étant fort réticents, dans
Churchill a dit: les hommes politiques suivent le peuple. Le peuple suit les
hommes d'état.
La France a besoin d'hommes d'état pas d'hommes politique. Qu'on ait un
premier ministre volontaire voulant aller de l'avant est très bien.
Post by Asp Explorer
C'est à juste titre que les étudiants et les lycéens estiment leur
pouvoir plus légitime
les étudiants et les lycéens n'ont vraisemblablement pas voter en 2002. Ils
n'ont donc aucun pouvoir.
La démocratie française estime que sous 18 ans on est trop influencable pour
pouvoir voter. Ils n'ont donc aucune légitimité.
Post by Asp Explorer
Je suis bien conscient que les habitués de ce forum sont pour la plupart
des rentiers, ou des salariés très privilégiés qui n'ont aucun problème
à trouver un job de rêve, et je sais qu'on a naturellement tendance à
croire que tout le monde est plus ou moins comme soi. Mais voilà, ce
n'est pas le cas. La France est peuplée de gens qui ont du mal à joindre
les deux bouts. La France est peuplée de gens pour qui cent euros, c'est
...
blabla et autres bétises démago. Le CPE n'est pas fait pour ceux qui ont un
job, un diplôme et aucun pb pour trouver un emploi ! Le CPE est fait pour
ceux qui sont au chomage ! C'est pour les aider a surmonter les 2 questions
suivantes posées par tous les employeurs:
- quels sont vos diplomes ?
- quelle est votre expérience professionnelle ?

Quand les réponses sont: aucun et aucunes tu restes au chomage. Le CPE donne
la possibilité au patron de tenter l'expérience avec ce genre de profil sans
intérêt pour lui. Il prend un risque. Le CPE minimise ce risque.
Evidemment le patron n'embauche pas quelqu'un pour le licencier. C'est
débile de penser comme cela.
Un patron qui mise sur un jeune, qui le forme ne va pas le licencier sauf si
vraiment il s'avére que le jeune en question n'a pas eu de diplôme car trop
con et impossible à insérer dans la vie d'une entreprise.
Étienne Le Floc'h
2006-03-27 08:24:57 UTC
Permalink
Post by Asp Explorer
La France est peuplée de gens qui ont du mal à joindre
les deux bouts.
Ah, ben, s'ils commençaient à économiser sur le tabac et sur le bistrot,
déjà, ils auraient un peu moins de mal à joindre comme tu dis. Et leur santé
ne serait que meilleure.

É. Le F.
Étienne Le Floc'h
2006-03-27 09:48:52 UTC
Permalink
Post by Asp Explorer
.
Je suis bien conscient que les habitués de ce forum sont pour la plupart
des rentiers.
Je sens à tes propos que tu es, toi aussi, pour l'euthanasie des rentiers.

Ah ben oui, mais pour y arriver, ce sera pas facile. Il ne faut pas
s'attendre qu'ils restent inertes.
Et dans le camp des attaquants, l'ambition de tous est aussi de devenir
rentier, à la place des rentiers, ou au pire, avec. Calife à la place du
calife, j'ai déjà entendu ça quelque part.

Ce que je ne comprends pas bien dans les discussions que je vois ici, c'est
l'opposition entre les rentiers d'un coté, et les fonctionnaires de l'autre,
alors que, vu de mon champ de pommes de terre, c'est une seule et même
classe. (Fonctionnaire au sens large : salarié protégé par un statut, en
gros)

É. Le F.
mol
2006-03-27 14:50:05 UTC
Permalink
Post by Asp Explorer
La France est peuplée de gens pour qui cent euros, c'est
une somme.
Le prix de deux places pour le prochain match du PSG.
Le prix ou on peut refourguer le mobile arrache a une fille
de bourgeois.


Quant au droit de vivre, il me semble different du droit de racketer,
mais bon, les valeurs morales ont change depuis ma jeunesse.
SRV
2006-03-27 17:32:49 UTC
Permalink
Post by mol
les valeurs morales ont change depuis ma jeunesse.
L'échec de l'éducation nationale en est la cause.

J'ai revu dernièrement un de mes profs que j'avais en 1990.
Il fait le même constat que toi, "les valeurs ont changé", "les jeunes ne
veulent plus bosser" etc.

Seulement il ne s'est jamais demandé si bosser comme lui 14 H / semaine
était une réponse adaptée à la glandouille des jeunes.
Jamais.
remi
2006-03-27 19:48:07 UTC
Permalink
Post by SRV
Post by mol
les valeurs morales ont change depuis ma jeunesse.
L'échec de l'éducation nationale en est la cause.
Et celui de la société avec, non ?
Post by SRV
J'ai revu dernièrement un de mes profs que j'avais en 1990.
Il fait le même constat que toi, "les valeurs ont changé", "les jeunes ne
veulent plus bosser" etc.
On entendait déjà ce genre de discours au 19ème siècle ainsi que chez
certains auteurs grecs.
Post by SRV
Seulement il ne s'est jamais demandé si bosser comme lui 14 H / semaine
était une réponse adaptée à la glandouille des jeunes.
Salaud de profs !
Post by SRV
Jamais.
SRV rend service a ton patron, demande lui de te faire un CNE !
Marre ce ces rentiers protégés par un CDI !
;-)

Demain, tous les petits porteurs sont dans la rue, sortez couverts sur
le Marché...
Kurtosis
2006-03-27 19:56:36 UTC
Permalink
Post by remi
Post by SRV
J'ai revu dernièrement un de mes profs que j'avais en 1990.
Il fait le même constat que toi, "les valeurs ont changé", "les jeunes ne
veulent plus bosser" etc.
On entendait déjà ce genre de discours au 19ème siècle ainsi que chez
certains auteurs grecs.
La République de Platon :

"Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants, lorsque
les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres
tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque
finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent
plus au-dessus d'eux l'autorité de rien et de personne, alors,
c'est là, en toute beauté et en toute jeunesse, le début de la
tyrannie."

(juste pour illustrer, pas pour prendre par au débat. Comme quoi,
les problèmes de société ne changent pas beaucoup en vingt-cinq
siècles... Peut-être qu'en 4500 de notre ère, on en sera encore au
même point, que l'on ait voté à droite ou à gauche entre temps,
peut-être même qu'il y aura encore des gens qui vivent dans des tonneaux).
--
Kurtosis, trader histrion
hagar du nord
2006-03-27 19:15:31 UTC
Permalink
D'une part, le fait que les français soient attachés à leurs services publics
démontre à l'évidence qu'ils répondent à leur fonction.
Comme l'attachement des russes à la vodka montre qu'elle répond à sa
fontion... En fait, le terme exact est "besoin".

Les français en ont "besoin". Comme les russes de leur vodka. Avec tout
ce que celà sous-entend...
Si De Gaulle voulait,
par exemple, nationaliser l'électricité, c'était en réponse à une situation
très oubliée d'avant-guerre, où des compagnies privées ne daignaient
raccorder que les agglomérations rentables, à prix d'or, et rançonnaient
leurs rares abonnés, situation qui avait conduit nos campagnes à un état
d'arriérisme qu'on ne connaissait plus guère, déjà, à l'époque, dans les
fermes soviétiques.
En relisant mot à mot, je me bidonne chaque fois plus encore.
Vive l'Union Soviétique, pays du Socialisme Réel et de la Démocratie !
La création d'EDF a permis à tous d'avoir de
l'électricité de qualité et bon marché. Certes, ce n'est pas tout à fait dans
le dogme libéral. Et après ? Au fait, j'aimerais bien qu'on m'explique en
quoi l'ouverture de l'électricité en France améliorerait la situation des
abonnés. Pour le privé, c'est déjà fait, la concurrence libre et non-faussée
a conduit à une hausse de la facture de 40% en moyenne.
Il est certain que la libéralisation du marché de l'énergie va avoir
lieu de façon concommittante avec lm'explosion du prix de celle-ci. Ce
qui n'est pas un lien de causalité. Car malhueresement, l'énergie sous
toutes ses formes va être plus chère dans les décenies qui viennent...
D'autre part, il y a une démocratie formelle en France, c'est un fait, mais
c'est un fait aussi qu'elle n'a qu'une légitimité très contestable. Il suffit
pour s'en convaincre de revenir sur l'épisode navrant de la Constitution
Européenne, que le peuple a rejeté massivement par voie de référendum, alors
même que le Parlement réuni en congrès avait approuvé les modifications
constitutionnelles préparatoires à la CE à la quasi-unanimité.
La démocratie s'exprime par le vote, pas par la rue.
Mais le vote ne donne pas toujours le même résultat, suivant qu'il est
direct ou non, et suivant d'autres paramètres.
La grande force d'une démocratie est d'accepte les faiblesses de son
système électoral, de ne pas le "renverser" à tout bout de champ.
Ainsi les USA que je déteste, acceptent que Bush soit élu, bien que
minoritaire en voix, parce que c'est l'application de la règle
convenue.
Et c'est bien ainsi, dans l'intérêt de la démocratie. Bravo à eux.
C'est à juste titre que les
étudiants et les lycéens estiment leur pouvoir plus légitime que celui des
pantins qui font semblant de les gouverner, et ils ont bien raison de
défendre des droits qui sont non seulement les leurs, mais aussi ceux de tous
les salariés (car ne nous leurrons pas, dans l'esprit de ses auteurs, le
CNE/CPE n'est qu'un début).
Les lycéens ne sont pas électeurs. Mon fils est lycéen, et il va en
cours. Sinon, il va y avoir graves mesures de rétorsions familiales !

Au fait, le droit des chomeurs et électeurs, qui voudraient un job, il
est ou ?

Comment peut-on soutenir comme "légitime" l'action de gens qui
s'autoproclament manifestants dans l'intérêt des autres ? Comment
comprendre la grève SNCF et des enseignants contre le CPE ? Moi je ne
peux pas. J'aimerai rencontrer sur ces manifs "démocratiques", ni un
lycéen, ni un étudiant, ni un prof, ni un cheminot, mais... un chomeur
en fin de droits !

Bon à par ça, pour pleins d'autres raisons, qui ne sont pas l'objet de
ce fil, je doute de l'efficacité du CPE. Mais c'est un autre débat.
Olivier
2006-03-28 05:51:25 UTC
Permalink
Post by hagar du nord
Post by Asp Explorer
D'une part, le fait que les français soient attachés à leurs services
publics démontre à l'évidence qu'ils répondent à leur fonction.
Comme l'attachement des russes à la vodka montre qu'elle répond à sa
fontion... En fait, le terme exact est "besoin".
Les français en ont "besoin". Comme les russes de leur vodka. Avec tout ce
que celà sous-entend...
Au moins ce que tu dis démonte que tu n'a jamais été alcoolique, sinon tu ne
dirais pas des conneries comme ça!

Pour je reste je partage bien l'analyse de Asp Explorer.
Jean Nantouillet
2006-03-26 17:45:23 UTC
Permalink
Post by hagar du nord
Phrase souvent lue ici...
Je me suis longtemps interrogé sur l'attachement fanatique des français
à leurs "services publics".
Il se trouve que je viens de relir les "Mémoires de Guerre", du grand
Charles bien sûr. Je n'y avais pas pris garde à l'époque (j'étais
jeune !) de ma première lecture, mais il expédie comme une évidence
d'utilité publique la nécessité impérieuse de nationaliser. Chemins de
fer, électricité, gaz, téléphone, etc....tout doit rester ou revenir à
l'Etat.
Il y a une tradition colbertiste française qui a fait ses preuves .
Post by hagar du nord
La presse, la télé et les "jeunes" nous expliquent que la démocratie
est en marche, que les manifs montrent la volonté du peuple.
En fait, c'et le contraire. La démocratie recule, quand les
manifestations de force agissante, qu'il s'agisse d'une minorité ou
d'une majorité, peu importe, prennent le pas sur l'expression par le
vote à bulletin secret.
D'aussi importantes manifestations que celles que nous avons connues
depuis quelques jours montrent à l'évidence quelque chose qu'une
démocratie ne peut ignorer, sans compter que cela déborde le seul CPE,
et que le mouvement est un mouvement de fond qu'il faut décrypter
correctement d'autant qu'il se surajoute à d'autres signes très
profonds.
L'ignorer serait suicidaire et nous mènerait, au mieux, à un
bonapartisme qui est, en gros, la négation même de la démocratie.
Ne pas prendre la situation au sérieux, pour d'obscures questions de
rivalité politique et d'ego serait d'une désinvolture coupable.

Jean de Nantouillet. Agence de Communication Nantouillet & Cie.
finesse
2006-03-27 06:11:07 UTC
Permalink
Post by Jean Nantouillet
D'aussi importantes manifestations que celles que nous avons connues
depuis quelques jours montrent à l'évidence quelque chose qu'une
démocratie ne peut ignorer,
les manifs de rue sont un déni de démocratie. Dans une démocratie on laisse
la majorité gouverner. Si on n'est pas content alors on en change de
majorité. C'est ça la démocratie. Clairement la France ne l'est pas car des
partis comme le parti socialiste sont des partis anti-démocratique.
Par exemple quand la gauche met en place les 35h, la droite ne descend pas
dans la rue. Quand le peuple s'exprime et met la droite au pouvoir, la
droite amende cette loi idiote.
Quand la droite propose le CPE ou une réforme des retraites, les
socialo-communistes-trotkistes descendent dans la rue, bloquent le pays,
détruisent Paris, ruinent l'image de la France et envahissent les forums
pour expliquer que ce genre de manoeuvre exprime la volonté du peuple. C'est
évidemment faux. Le peuple a voté et c'est Chirac qui a été élu pour 5 ans.
Tom
2006-03-27 09:25:41 UTC
Permalink
Post by finesse
les manifs de rue sont un déni de démocratie. Dans une démocratie on laisse
la majorité gouverner. Si on n'est pas content alors on en change de
majorité. C'est ça la démocratie.
Absolument !
Post by finesse
Clairement la France ne l'est pas car des
partis comme le parti socialiste sont des partis anti-démocratique.
N'exgérons rien.
Post by finesse
Par exemple quand la gauche met en place les 35h, la droite ne descend pas
dans la rue.
Non mais pour défendre l'école Libre elle est belle et bien descendu dans la
rue. Manifester n'est pas en soi anti-démocratique, bloquer les transport et
les université est évidemment bien plus discutable.
Post by finesse
Quand le peuple s'exprime et met la droite au pouvoir, la
droite amende cette loi idiote.
Mouais, un peu frileuse la droite sur ce coup. ( un peu comme faire un CPE
au lieu d'assouplir le CDI)
Post by finesse
Quand la droite propose le CPE ou une réforme des retraites, les
socialo-communistes-trotkistes
Je ne trouve pas que l'amalgame crédibilise quelque propos que ce soit !
Post by finesse
descendent dans la rue, bloquent le pays,
détruisent Paris, ruinent l'image de la France et envahissent les forums
pour expliquer que ce genre de manoeuvre exprime la volonté du peuple.
On trouve un peu de tout en matière d'extrémisme sur les forum.
Post by finesse
C'est
évidemment faux. Le peuple a voté et c'est Chirac qui a été élu pour 5 ans.
Voila ! ... euh ... hummm....mauvais exemple :)

Tom
finesse
2006-03-27 10:34:49 UTC
Permalink
Post by Tom
Post by finesse
Quand la droite propose le CPE ou une réforme des retraites, les
socialo-communistes-trotkistes
Je ne trouve pas que l'amalgame crédibilise quelque propos que ce soit !
tu as raison en théorie. Mais quand je vois que le parti socialiste est
derriére toutes ses grèves organisées par les trotkistes et communistes je
suis obligé de les mettre dans le même sac. Les socialistes surfent avec des
partis révolutionnaires. Non seulement ils leur donnent une crédibilité
qu'ils ne devraient pas avoir en démocratie mais en plus parfois ils leur
donnent le pouvoir. Et là c'est beaucoup plus grave. Donc je fais l'almagame
entre le PS (en tant que parti politique) et les mouvements
révolutionnaires. Par contre je ne fais pas l'amalgame entre les idées
socialistes et celles des révolutionnaires.
Post by Tom
Post by finesse
C'est
évidemment faux. Le peuple a voté et c'est Chirac qui a été élu pour 5 ans.
Voila ! ... euh ... hummm....mauvais exemple :)
non il n'y a pas de mauvais exemple. Chirac a été élu. Que je sache ça n'est
pas un dictateur.
Donc il faut respecter les termes du vote: 5 ans. Destitution possible par
les députés en cas de haute trahison.
finesse
2006-03-27 10:42:29 UTC
Permalink
Post by finesse
Post by Tom
Post by finesse
Quand la droite propose le CPE ou une réforme des retraites, les
socialo-communistes-trotkistes
Je ne trouve pas que l'amalgame crédibilise quelque propos que ce soit !
tu as raison en théorie. Mais quand je vois que le parti socialiste est
derriére toutes ses grèves organisées par les trotkistes et communistes je
suis obligé de les mettre dans le même sac. Les socialistes surfent avec des
partis révolutionnaires. Non seulement ils leur donnent une crédibilité
qu'ils ne devraient pas avoir en démocratie mais en plus parfois ils leur
donnent le pouvoir. Et là c'est beaucoup plus grave. Donc je fais l'almagame
entre le PS (en tant que parti politique) et les mouvements
révolutionnaires. Par contre je ne fais pas l'amalgame entre les idées
socialistes et celles des révolutionnaires.
j'ajoute de plus que l'UMP eux ils sont droits dans leurs bottes. Ils sont
clairs et nets. Pas de manif avec le front national, pas d'alliance avec le
FN et pas question d'avoir des minitres FN aux gouvernements et ce quelqu'en
soit le prix même si ça coûte les éléctions.
L'UMP respecte les idées de ceux qui votent pour elle.
Ce qui n'est pas le cas du PS.
otium
2006-03-27 12:41:51 UTC
Permalink
un truc, dans le paysage français, qui est peu compris :
le PS est un parti. Comme le sont aussi le PC, la LCR...
Qui a quasi 100 ans. A la légitimité profonde. Et c'est une puissante
organisation, une véritable entreprise. Qui est parfaitement totalitaire (
la pyramide, de la base au sommet est contrôlée ).
il ressemble beaucoup aux grands syndicats, qui sont des puissances de force
considérables. Qui ont une profondeur historique et une organisation encore
plus grande.
On ne sait pas, par exemple, que la décentralisation a été inspirée au PS
pour des objectifs les plus simples : étendre sa puissance, son gâteau,
donner à manger aux échelons intermédiaires, et avoir plus de courroies de
pouvoir.
Il a suffit de quelques phrases bien senties - y a des pros et tout un art
de la propagande - , pour rendre la décentralisation incontestable.
D'ailleurs, personne n'en parle :-) pourtant c'est 100 fois pire que les 35
h...

Je ne dis pas pour autant que le PS ou les syndicats sont de mauvaises
choses. Juste qu'il faut comprendre que ce sont des entreprises très
puissantes.

A droite, il n'y a aucun parti. De Gaulle a tenté de créer une sorte de
groupe relai autour de lui, ça a donné le groupe UDR, qui a changé de nom 10
fois depuis pour devenir l'UMP. Rien que ce changement de nom tous les 5 ans
est symptomatique.
Un parti de droite, c'est une *famille*, c'est celle du leader.

La différence est sensible dans le discours et le programme, forcément. Les
grandes organisation de "gauche" sont obligatoirement démoagogiques, car
centrées autour de leur pérennité, de leurs revenus, etc. Comme toute très
grande entreprise. Et sont avant tout des entreprises de communication - on
disait propagande - , de grands professionnels de la comm...Jack Lang est
une des plus grandes pointures de l'histoire de la communication.

Ca paraît négatif only. Mais pas forcément : cs grandes organisations sont
les seules capables de porter un grand projet, un changment de société, une
direction non subie. Bref, de jouer l'intérêt général et le long terme.
Sauf que, elles n'en sont capables que si elles ont le vent en poupe. Quand
elles sont menacées, elles ne jouent que pour leur survie. Et elles sont
menacées, largement. La politique de Jospin est typique : on cède tout, on
ne fait rien, on borde et on sauve les meubles partout.

encore ceci :
- il y a des gens de gauche qui sont pour le démantèlement de ces
puissances, pour refonder autre chose plus humain, plus utile, plus actif en
même temps. Voir Chevènement, qui est soutenu en particulier par la
Franc-Maçonnerie.
- le seul parti ancien hors de cette mouvance est le parti Radical. On le
connaît peu, car il pèse peu. Mais il y reste une culture profonde. C'est le
plus ancien parti de France et d'Europe. Il a été laminé systématiquement
par les partis de gauche, pour cette raison. Mais il reste encore une flamme
allumée... N'oublions pas qu'il est l'inventeur de la République. Il a été
très important pour De Gaulle au moment nécessaire aussi. Ce sont eux qui
lui ont permis d'arriver.
finesse
2006-03-27 13:39:57 UTC
Permalink
otium,
je ne fais aucun jugement de valeur sur les valeurs de gauche par rapport à
celle de droite. Les 2 se discutent et se respectent. Par contre je tire à
boulets rouge contre le PS qui est une organisation profondément
anti-démocratique. Le PS se fiche pas mal du peuple dont il est censé
défendre de nobles valeurs dites sociales. En fait il n'en est rien et ça
fait 100 ans qu'il n'en est rien !
Vsin
2006-03-27 16:11:22 UTC
Permalink
"finesse" <***@free.fr> a écrit dans le message de news:
4427eb33$0$18268$***@news.free.fr...

J'ai infiniment plus respect pour le parcours de Pierre Beregovoy par
exemple http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_B%C3%A9r%C3%A9govoy
qui incarne a mes yeux le vrai ideal socialiste avec de la corne dans les
mains et la sueur sur le front que pour le parcours de Francois Hollande qui
incarne pour moi les bureaux parisiens, le jeux purement politique et
l'eloignement de la realite de la vie des francais :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Hollande

;)

Vsin
winnidimedici
2006-03-27 18:12:51 UTC
Permalink
Post by Vsin
J'ai infiniment plus respect pour le parcours de Pierre Beregovoy par
exemple http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_B%C3%A9r%C3%A9govoy
qui incarne a mes yeux le vrai ideal socialiste avec de la corne dans les
mains et la sueur sur le front
Le socialisme français a produit deux grands hommes d'état, en fait, deux
grands hommes tout court, Jaurès et Mendes-France, sincères, généreux,
visionnaires...

Berégovoy, je sais pas. Sincère oui, grand non.

En dehors de Jaurès et Mendes, les socialistes sont petits.

excite_default_signature
ademaide
2006-03-27 10:47:10 UTC
Permalink
Post by finesse
Quand la droite propose le CPE ou une réforme des retraites, les
socialo-communistes-trotkistes descendent dans la rue, bloquent le pays,
détruisent Paris, ruinent l'image de la France et envahissent les forums
pour expliquer que ce genre de manoeuvre exprime la volonté du peuple. C'est
évidemment faux. Le peuple a voté et c'est Chirac qui a été élu pour 5 ans.
Et quand un parti politique parfaitement légal obtient plus de voix
qu'eux pour le second tour des élections, ils vont manifester dans la
rue entre les deux tours, allant jusqu'à y envoyer les enfants d'âge
scolaire encadrés par leurs profs pendant les heures de cours.
Vive la démocratie!
finesse
2006-03-27 11:54:00 UTC
Permalink
Post by ademaide
Et quand un parti politique parfaitement légal obtient plus de voix
qu'eux pour le second tour des élections, ils vont manifester dans la
rue entre les deux tours, allant jusqu'à y envoyer les enfants d'âge
scolaire encadrés par leurs profs pendant les heures de cours.
Vive la démocratie!
ca a même un nom. Ca s'appelle le réflexe républicain. Le réflexe
républicain c'est voter pour un parti dit plus démocratique qu'un autre au
deuxième tour après avoir voté pour un parti moins démocratique que l'autre
au 1er tour. Le président démocratiquement élu de la sorte est alors
considéré comme ne représentant pas le peuple donc non démocratique ! Vive
la république.
Jean Nantouillet
2006-03-27 11:17:22 UTC
Permalink
Post by finesse
Post by Jean Nantouillet
D'aussi importantes manifestations que celles que nous avons connues
depuis quelques jours montrent à l'évidence quelque chose qu'une
démocratie ne peut ignorer,
les manifs de rue sont un déni de démocratie. Dans une démocratie on laisse
la majorité gouverner. Si on n'est pas content alors on en change de
majorité. C'est ça la démocratie. Clairement la France ne l'est pas car des
partis comme le parti socialiste sont des partis anti-démocratique.
Par exemple quand la gauche met en place les 35h, la droite ne descend pas
dans la rue. Quand le peuple s'exprime et met la droite au pouvoir, la
droite amende cette loi idiote.
Quand la droite propose le CPE ou une réforme des retraites, les
socialo-communistes-trotkistes descendent dans la rue, bloquent le pays,
détruisent Paris, ruinent l'image de la France et envahissent les forums
pour expliquer que ce genre de manoeuvre exprime la volonté du peuple. C'est
évidemment faux. Le peuple a voté et c'est Chirac qui a été élu pour 5 ans.
Vos propos par leur excès et leur confusionisme n'appellent aucune
réponse.

Jean de Nantouillet. Agence de Communication Nantouillet & Cie
finesse
2006-03-27 11:47:37 UTC
Permalink
Post by Jean Nantouillet
Vos propos par leur excès et leur confusionisme n'appellent aucune
réponse.
Jean de Nantouillet. Agence de Communication Nantouillet & Cie
tu l'as créé ton blog jeannot ?
ademaide
2006-03-27 12:40:27 UTC
Permalink
Post by Jean Nantouillet
Vos propos par leur excès et leur confusionisme n'appellent aucune
réponse.
Lorsqu'on ne peut pas répondre à un argument par un autre argument,il
convient, comme déjà récemment observé, de toiser l'interlocuteur du
haut de sa supériorité et lui lancer quelques qualificatifs ou
appréciations péjorantes avant de tourner le dos et partir.
mol
2006-03-27 14:55:11 UTC
Permalink
Post by Jean Nantouillet
Vos propos par leur excès et leur confusionisme n'appellent aucune
réponse.
Tu l'as dit : on ne t'a pas appele.
ademaide
2006-03-27 13:09:34 UTC
Permalink
Post by Jean Nantouillet
D'aussi importantes manifestations que celles que nous avons connues
depuis quelques jours montrent à l'évidence quelque chose qu'une
démocratie ne peut ignorer,
Une manifestation, même importante, disons de 300.000 individus, sera
toujours l'expression d'une minorité. En effet, mathématiquement, il y a
dans la ville plusieurs millions d'habitants, alors que beaucoup de
manifestants se sont assemblés venant d'ailleurs. En face de ces
300.000, il y a donc un nombre plus grand de gens qui ne bronchent pas.
Or, ces 300.000 ne se sont pas rassemblés tout à coup spontanément pour
se retrouver dans la rue. Ils ont été agités et rassemblés par des gens
dont c'est la fonction: ces derniers se réunissent auparavant, préparent
des pancartes et des slogans, sont munis de micros, usent souvent de
moyens coercitifs pour obliger des manifestants à venir.
Il s'ensuit que ce qu'on prétend appeler "démocratie" est bien l'oeuvre
d'une "minorité agissante" qui prétend imposer son point de vue à une
"majorité silencieuse" (termes qui étaient ici-même il y a peu de temps
qualifiés de "clichés").
Il est curieux d'ailleurs de constater que ces mêmes agitateurs qui
prétendent imposer un point de vue au moyen de 5 ou 6% de la population
amenés dans la rue crient au déni de démocratie lorsqu'une élection est
sanctionnée par un nombre d'abstention de 30 ou 40%. Lorsqu'il y a 40%
d'abstentions (ce qui est rare) et qu'un candidat est élu, il a été élu
avec 60% de votants, et donc une majorité d'au moins 30% des citoyens.
C'est toujours plus que le nombre de manifestants dans la rue!
La démocratie directe résoudrait tous les problèmes: pour chaque
question importante les citoyens votent en referendum, et ensuite grèves
et manifestations deviennent illégales! L'objection principale à la
démocratie directe est qu'il pourrait y avoir "trop d'abstentions". Mais
quel que soit le nombre d'abstentionnistes, les nombre de votants sera
toujours plus important que le nombre de manifestants d'aujourd'hui!
Le citoyen, dans une démocratie, doit pouvoir exprimer son point de vue,
et le faire en toute sérénité et dans le calme.
Cela n'est pas le cas dans le système que nous connaissons: les
candidats nous présentent des programmes vagues et ressemblants, sont
adeptes du discours qui ne veut rien dire, sont élus sur leur capital de
sympathie, font ce qu'ils veulent une fois élus. Le citoyen s'exprime
par les grèves et manifestations d'une minorité agitée par l'opposition.
Les élections ne sont que l'expression d'un mécontentement général
sanctionnant le pouvoir en place, d'où l'alternance régulière.
mol
2006-03-27 15:06:11 UTC
Permalink
Post by Jean Nantouillet
D'aussi importantes manifestations que celles que nous avons connues
depuis quelques jours montrent à l'évidence quelque chose qu'une
démocratie ne peut ignorer,
Il serait en effet nefaste qu'une democratie ignore ceux qui ne la respectent
pas, meme s'ils ne portent pas ouvertement des chemises toutes de la meme
couleur.
300000 personnes representent 6 ou 7 personnes sur 1000 en age de crier
des slogans en francais. La democratie, le pire des systemes a l'exception
de tous les autres, doit-elle etre supplantee par la vociferocratie ?
Quel progres pour le bien, le confort et les aspirations des peuples
ainsi gouvernes ?
winnidimedici
2006-03-27 15:39:09 UTC
Permalink
Post by hagar du nord
Il se trouve que je viens de relir les "Mémoires de Guerre", du grand
Charles bien sûr. Je n'y avais pas pris garde à l'époque (j'étais
jeune !) de ma première lecture, mais il expédie comme une évidence
d'utilité publique la nécessité impérieuse de nationaliser. Chemins de
fer, électricité, gaz, téléphone, etc....tout doit rester ou revenir à
l'Etat.
C'est de Gaulle justifiant à posteriori les nationalisations. De la même
manière que les transpositions écrites du discours de Malraux pour Jean Moulin,
sont légèrement différentes du discours enregistré, dont l'enregistrement est
pratiquement introuvable. Les touches socialisantes du discours écrit ne
figurent pas dans le discours oral d'origine! L'éducation nationale reécrit peu
à peu l'histoire, comme de Gaulle et pour des raisons proches.

Ce qui s'est passé à la Libération explique comment votre pays est devenu un
état socialiste et totalitaire masqué. Cela explique aussi pourquoi c'est le
seul pays au monde incapable de se reformer. Même la Russie, encore socialiste
il y a 15 ans, et la Chine, toujours communiste, sont des pays beaucoup plus
libéraux que la france ne l'a jamais été depuis 1945.

En 1945, des bandes communistes armées patrouillaient votre pays. La priorité
des américains était de battre les allemands. Ils n'avaient pas envie de
déplaire à l'URSS et Patton n'avait pas envie d'une guerre civile sur ses bases
arrière françaises. Alors, quand la question s'est posée de liquider les bandes
communistes, la réponse des américains a été non, et ils ont poussé de Gaulle à
former un gouvernement avec eux.

De Gaulle a du faire des concessions, d'où les nationalisations et la création
de l'ENA. Les communistes, prenant leur ordres directement de Moscou, ont
profité de leur position de force au gouvernement, et d'un prestige de
résistants peu mérité, pour aider leur syndicat (la CGT) a contrôler les
secteurs clés, ceux qui pouvaient bloquer le pays en prévision d'un invasion
soviétique. Ces secteurs que contrôle encore aujourd'hui la CGT, sont les
transport et l'énergie.

Pour ne pas être en reste, le parti socialiste, dont le principal concurrent
était le parti communiste, et non pas la droite (en termes de marketing, ces
deux partis avaient la même cible), a noyauté l'éducation nationale et les
media. C'est pourquoi depuis les années 1950, l'éducation nationale est devenue
une gigantesque machine de propagande, une usine a déformer à gauche les esprits
malléables des petits enfants. C'est aussi pourquoi, à l'exception peut-être de
TF1, les media françaises historique véhiculent et répètent à l'envie un message
socialiste. Les trotskystes sont arrivés un peu tard, et ne sont guère présent
que sur Canal+.

Donc, aux communistes le contrôle physique du pays (tarnsport et énergie), aux
socialiste le contrôle des idées (éducation et media).

Aujourd'hui, le pouvoir insidieux et totalitaire de ces deux partis se fissure,
sous les coups de boutoir de la mondialisation. La gauche, acculée, lutte pour
sa survie à long terme en refusant toute réforme. Comme les français ont eu le
cerveau lavé dès le berceau par l'éducation nationale et les media, ils
soutiennent la gauche. Le pouvoir du lavage de cerveau dès la prime enfance,
est immense. On me disait récemment que tous les ukrainiens de plus de 40 ans
sont irrécupérables, ayant grandi dans l'ex-URSS.

Et tout ça, parce qu'il y a 50 ans, les américains avaient d'autres priorités
bien compréhensibles.

--
winnio.


excite_default_signature
Vsin
2006-03-27 16:29:46 UTC
Permalink
Post by winnidimedici
En 1945, des bandes communistes armées patrouillaient votre pays. La priorité
des américains était de battre les allemands. Ils n'avaient pas envie de
déplaire à l'URSS et Patton n'avait pas envie d'une guerre civile sur ses bases
arrière françaises. Alors, quand la question s'est posée de liquider les bandes
communistes, la réponse des américains a été non, et ils ont poussé de Gaulle à
former un gouvernement avec eux.
Les americains avaient besoin de l'aide de Staline pour la guerre contre le
Japon. Les sovietiques ont attaque en asie, je ne sais plus de quels cotes
afin d'occuper l'ennemie japonais et permettre aux americains de progresser
par le pacifique sud.
Les americains ne pouvaient se permettre de s'engager contre Staline et le
Japon.

Mais bon, le sujet etait deja d'actualite et la guerre froide etait deja
dans toutes les tetes. Patton n'a t il pas declarer : "Donnez moi x divisons
et 1 millions de litre de carburant et j'irais jusqu'a Moscou". (me souviens
plus de x).
Les dirigeants du monde ont prefere ne pas risquer de tout perdre et ont
partages le monde avec les sovietiques.
mol
2006-03-27 16:53:56 UTC
Permalink
Post by Vsin
Mais bon, le sujet etait deja d'actualite et la guerre froide etait deja
dans toutes les tetes. Patton n'a t il pas declarer : "Donnez moi x divisons
et 1 millions de litre de carburant et j'irais jusqu'a Moscou". (me souviens
plus de x).
Entre son chewing-gum et son cigare, on a compris Moscou, mais bien
des annees plus tard, Bush, dans un eclair de genie, a realise
que c'etait Mossoul et a repris la chevauchee a son compte...
SRV
2006-03-27 17:36:37 UTC
Permalink
Clap clap Winnie ....
C'est quand même mieux quand t'as pas bu .
Post by winnidimedici
C'est de Gaulle justifiant à posteriori les nationalisations. De la même
manière que les transpositions écrites du discours de Malraux pour Jean Moulin,
sont légèrement différentes du discours enregistré, dont l'enregistrement est
pratiquement introuvable. Les touches socialisantes du discours écrit ne
figurent pas dans le discours oral d'origine! L'éducation nationale reécrit peu
à peu l'histoire, comme de Gaulle et pour des raisons proches.
Ce qui s'est passé à la Libération explique comment votre pays est devenu un
état socialiste et totalitaire masqué. Cela explique aussi pourquoi c'est le
seul pays au monde incapable de se reformer. Même la Russie, encore socialiste
il y a 15 ans, et la Chine, toujours communiste, sont des pays beaucoup plus
libéraux que la france ne l'a jamais été depuis 1945.
En 1945, des bandes communistes armées patrouillaient votre pays. La priorité
des américains était de battre les allemands. Ils n'avaient pas envie de
déplaire à l'URSS et Patton n'avait pas envie d'une guerre civile sur ses bases
arrière françaises. Alors, quand la question s'est posée de liquider les bandes
communistes, la réponse des américains a été non, et ils ont poussé de Gaulle à
former un gouvernement avec eux.
De Gaulle a du faire des concessions, d'où les nationalisations et la création
de l'ENA. Les communistes, prenant leur ordres directement de Moscou, ont
profité de leur position de force au gouvernement, et d'un prestige de
résistants peu mérité, pour aider leur syndicat (la CGT) a contrôler les
secteurs clés, ceux qui pouvaient bloquer le pays en prévision d'un invasion
soviétique. Ces secteurs que contrôle encore aujourd'hui la CGT, sont les
transport et l'énergie.
Pour ne pas être en reste, le parti socialiste, dont le principal concurrent
était le parti communiste, et non pas la droite (en termes de marketing, ces
deux partis avaient la même cible), a noyauté l'éducation nationale et les
media. C'est pourquoi depuis les années 1950, l'éducation nationale est devenue
une gigantesque machine de propagande, une usine a déformer à gauche les esprits
malléables des petits enfants. C'est aussi pourquoi, à l'exception peut-être de
TF1, les media françaises historique véhiculent et répètent à l'envie un message
socialiste. Les trotskystes sont arrivés un peu tard, et ne sont guère présent
que sur Canal+.
Donc, aux communistes le contrôle physique du pays (tarnsport et énergie), aux
socialiste le contrôle des idées (éducation et media).
Aujourd'hui, le pouvoir insidieux et totalitaire de ces deux partis se fissure,
sous les coups de boutoir de la mondialisation. La gauche, acculée, lutte pour
sa survie à long terme en refusant toute réforme. Comme les français ont eu le
cerveau lavé dès le berceau par l'éducation nationale et les media, ils
soutiennent la gauche. Le pouvoir du lavage de cerveau dès la prime enfance,
est immense. On me disait récemment que tous les ukrainiens de plus de 40 ans
sont irrécupérables, ayant grandi dans l'ex-URSS.
Et tout ça, parce qu'il y a 50 ans, les américains avaient d'autres priorités
bien compréhensibles.
--
winnio.
excite_default_signature
Jean Nantouillet
2006-03-27 17:40:32 UTC
Permalink
Post by winnidimedici
C'est de Gaulle justifiant à posteriori les nationalisations. De la même
manière que les transpositions écrites du discours de Malraux pour Jean Moulin,
sont légèrement différentes du discours enregistré, dont
l'enregistrement est
Post by winnidimedici
pratiquement introuvable. Les touches socialisantes du discours écrit ne
figurent pas dans le discours oral d'origine! L'éducation nationale reécrit peu
à peu l'histoire, comme de Gaulle et pour des raisons proches.
Il se trouve que j'ai racheté les exemplaires restants de
l'enregistrement du discours historique de Malraux (Pas à vendre). Je
serais curieux de connaître les différences avec le texte dont on peut
penser qu'il a été corrigé par Malraux comme tout écrivain peut corriger
ses textes.
Je ne sais pas trop ce que votre dernière phrase peut bien signifier:
que l'éducation nationale aurait retouché ce discours ? Hypothèse
vraiment farfelue! Mais encore une fois je serais curieux de connaître
très précisément la version écrite précise à laquelle vous faites
référence.
Post by winnidimedici
De Gaulle a du faire des concessions, d'où la création
de l'ENA.
Vous faites carrière dans le comique ? Vous ignorez donc l'histoire de
la France depuis le XVII° siècle et l'importance de la fonction
administrative. Vous ignorez aussi ce qu'a été avant guerre L'Ecole
Libre des Sciences Politiques ?

Jean de Nantouillet. Agence de Communication Nantouillet & Cie.
finesse
2006-03-27 17:48:48 UTC
Permalink
Post by Jean Nantouillet
que l'éducation nationale aurait retouché ce discours ? Hypothèse
vraiment farfelue!
tiens donc ! l'Histoire de France revue et corrigée par l'EN c'est un
excellent sujet pour ton blog.
ademaide
2006-03-27 18:08:21 UTC
Permalink
Post by Jean Nantouillet
Post by winnidimedici
De Gaulle a du faire des concessions, d'où la création
de l'ENA.
Vous faites carrière dans le comique ? Vous ignorez donc l'histoire de
la France depuis le XVII° siècle et l'importance de la fonction
administrative. Vous ignorez aussi ce qu'a été avant guerre L'Ecole
Libre des Sciences Politiques ?
Jean de Nantouillet. Agence de Communication Nantouillet & Cie.
L'agressivité fait-elle partie de vos méthodes de communication?
Je ne vois pas en quoi l'opinion ci-dessus de Winnie implique qu'il
ignore l'importance de la fonction administrative depuis le XVIIème
siècle, et vous donne par là l'envie de vous tordre de rire.
Jean Nantouillet
2006-03-27 18:46:13 UTC
Permalink
Post by ademaide
Post by Jean Nantouillet
Post by winnidimedici
De Gaulle a du faire des concessions, d'où la création
de l'ENA.
Vous faites carrière dans le comique ? Vous ignorez donc l'histoire de
la France depuis le XVII° siècle et l'importance de la fonction
administrative. Vous ignorez aussi ce qu'a été avant guerre L'Ecole
Libre des Sciences Politiques ?
Jean de Nantouillet. Agence de Communication Nantouillet & Cie.
L'agressivité fait-elle partie de vos méthodes de communication?
Je ne vois pas en quoi l'opinion ci-dessus de Winnie implique qu'il
ignore l'importance de la fonction administrative depuis le XVIIème
siècle, et vous donne par là l'envie de vous tordre de rire.
Il y a de mauvais comiques qui ne vous donnent pas envie de vous tordre
de rire.

Que la création de l'ENA ait essentiellement répondu à un besoin de
former les élites administratives dont la France a toujours eu besoin,et
en avait tout particulièrement besoin au sortir de la guerre pour
reconstruire le pays, voilà ce qui est conforme à la vérité et on peut,
tout de même, réagir face à des propos qui relèvent ou de la
désinformation ou de l'ignorance.
Mais je peux aussi me taire si je vous dérange et cela ne me
dérangerait, moi, pas outre mesure.

Jean de Nantouillet. Agence de Communication Nantouillet & et Cie.
Jean Nantouillet
2006-03-27 18:48:20 UTC
Permalink
Post by Jean Nantouillet
Mais je peux aussi me taire si je vous dérange et cela ne me
dérangerait pas, moi, outre mesure.
Jean de Nantouillet. Agence de Communication Nantouillet & et Cie.
ademaide
2006-03-27 19:34:46 UTC
Permalink
Post by Jean Nantouillet
Que la création de l'ENA ait essentiellement répondu à un besoin de
former les élites administratives dont la France a toujours eu besoin,et
en avait tout particulièrement besoin au sortir de la guerre pour
reconstruire le pays, voilà ce qui est conforme à la vérité et on peut,
tout de même, réagir face à des propos qui relèvent ou de la
désinformation ou de l'ignorance.
Mais je peux aussi me taire si je vous dérange et cela ne me
dérangerait, moi, pas outre mesure.
Personnellement, je suis à l'écoute de toute position, mais suis dérangé
par une attitude méprisante ou agressive de mon interlocuteur qui tienne
lieu d'argumentation.
Vous avez tout à fait le droit de penser que la création de l'ENA a été
un acte positif, et donc de le dire. Mais vous ne devez pas taxer celui
qui pense le contraire de votre opinion d'"ignorant" ou de "désinformé".
Il s'agit là d'une suffisance méprisante qui mérite réaction.
Jean Nantouillet
2006-03-27 20:11:06 UTC
Permalink
Post by ademaide
Post by Jean Nantouillet
Que la création de l'ENA ait essentiellement répondu à un besoin de
former les élites administratives dont la France a toujours eu besoin,et
en avait tout particulièrement besoin au sortir de la guerre pour
reconstruire le pays, voilà ce qui est conforme à la vérité et on peut,
tout de même, réagir face à des propos qui relèvent ou de la
désinformation ou de l'ignorance.
Mais je peux aussi me taire si je vous dérange et cela ne me
dérangerait, moi, pas outre mesure.
Vous avez tout à fait le droit de penser que la création de l'ENA a été
un acte positif, et donc de le dire. Mais vous ne devez pas taxer celui
qui pense le contraire de votre opinion d'"ignorant" ou de
"désinformé".
Post by ademaide
Il s'agit là d'une suffisance méprisante qui mérite réaction.
J'en ai parfaitement le droit si j'estime que cela est vrai.
Il ne s'agit pas d'émasculer son discours ou ses propos par une sorte de
convenance artificielle mais de dire ce que l'on pense et je dis ici ce
que je pense. Les propos de l'interlocuteur, dont le nom m'échappe pour
l'instant, winniquelquechose je crois, me semblent relever effectivement
soit de l'ignorance, soit, ce qui est plus grave, de la désinformation
ce qui procède d'une intention nuisible et dangereuse qu'il me semble
nécessaire de combattre.
Je dis donc ce que je pense, comme je le pense, avec une volonte de
netteté, de fermeté, de franchise,sans circonlocutions ni ambages.
A force de convenances affectées et passablement hypocrites, on finit
par enlever toute force à la discussion et on fait le lit de la
violence.
Si vous m'avez lu, vous aurez remarqué que je ne taxe pas d'ignorant
celui qui estime que la création de l'ENA a été regrettable mais celui
qui prétend, au mépris de la vérité historique, que l'école a été créée
pour obéir aux communistes.La discussion porte non pas sur une opinion
mais sur un fait et un contexte.
Et vous avez déformé mes propos en les transformant comme vous le faites
plus haut, ce qui me semble plus préjudiciable que de dire à celui qui
se trompe sur un fait, volontairement ou non, qu'il se trompe.

Jean de Nantouillet. Agence de Communication Nantouillet & Cie.
ademaide
2006-03-27 20:31:15 UTC
Permalink
Jean Nantouillet wrote:
.
Post by Jean Nantouillet
A force de convenances affectées et passablement hypocrites, on finit
par enlever toute force à la discussion et on fait le lit de la
violence.
La politesse et le respect de l'autre sont le contraire de la
violence. Ce qui amène la violence, c'est de croire qu'on détient la
vérité et que cela donne tous les droits y compris celui d'offenser son
interlocuteur.
Post by Jean Nantouillet
Et vous avez déformé mes propos en les transformant comme vous le faites
plus haut, ce qui me semble plus préjudiciable que de dire à celui qui
se trompe sur un fait, volontairement ou non, qu'il se trompe.
Mes propos étaient placés sous la copie de ce que vous avez dit, que
j'ai transcrit intégralement sans rien déformer.
Par ailleurs, encore une fois, ce n'est pas parce que vous pensez le
contraire qu'une opinion est nécessairement erronée. Si vous pensez que
votre interlocuteur se trompe, démontrez lui son erreur sans lui manquer
de respect.
Jean Nantouillet
2006-03-28 06:14:31 UTC
Permalink
Post by ademaide
.
Post by Jean Nantouillet
A force de convenances affectées et passablement hypocrites, on finit
par enlever toute force à la discussion et on fait le lit de la
violence.
La politesse et le respect de l'autre sont le contraire de la
violence. Ce qui amène la violence, c'est de croire qu'on détient la
vérité et que cela donne tous les droits y compris celui d'offenser son
interlocuteur.
Post by Jean Nantouillet
Et vous avez déformé mes propos en les transformant comme vous le faites
plus haut, ce qui me semble plus préjudiciable que de dire à celui qui
se trompe sur un fait, volontairement ou non, qu'il se trompe.
Mes propos étaient placés sous la copie de ce que vous avez dit, que
j'ai transcrit intégralement sans rien déformer.
Par ailleurs, encore une fois, ce n'est pas parce que vous pensez le
contraire qu'une opinion est nécessairement erronée. Si vous pensez que
votre interlocuteur se trompe, démontrez lui son erreur sans lui manquer
de respect.
Je me répète puisque visiblement je me suis mal fait comprendre: je
conteste un fait et un contexte (les conditions de la création de l'ENA)
et non une opinion (ce que l'on peut penser de l'ENA).
Dire comme le faisait mon interlocuteur que l'ENA a été créée pour
répondre aux ordres des communistes n'est pas une *opinion* mais une
légende et un mensonge historique.
Si on confond les deux, il s'ensuit que l'on peut se livrer à toutes les
désinformations (même sur les sujets les plus graves, les camps nazis
etc..) et prétendre que cela relève de l'opinion et donc de la liberté
d'expression et, partant, est parfaitement tenable.
Je vous invite donc une nouvelle fois à bien distinguer le fait et
l'opinion : ce n'est pas une simple nuance qui les séparerait mais une
différence essentielle.
Que l'on traite avec respect les opinions, je suis le premier à le
penser; que l'on traite avec fermeté les mensonges, cela est de
salubrité publique.


Jean de Nantouillet. Agence de Communication Nantouillet & Cie
ademaide
2006-03-28 08:56:26 UTC
Permalink
Post by Jean Nantouillet
Dire comme le faisait mon interlocuteur que l'ENA a été créée pour
répondre aux ordres des communistes n'est pas une *opinion* mais une
légende et un mensonge historique.
Je n'ai pas souvenir qu'il ait été dit que de Gaulle recevait des
"ordres" des communistes. Je ne pense pas qu'il avait une personnalité à
"recevoir des ordres".
Mais c'est un fait historique que de constater qu'il dirigeait un
gouvernement dont faisaient partie des communistes, et que le ministre
des transports, par exemple, était communiste. Il est donc assez logique
de penser que les nationalisations des transports ont été faites sous
l'influence des communistes, qui ont pu y installer des structures de
nature à perpétuer leur influence dans le temps.
Je ne vois pas pourquoi l'ENA n'aurait pas pu être créee sous la même
influence. Personnellement, je n'en sais rien, mais le croire est bien
une opinion et non "un mensonge".
Ce qui est mensonge et désinformation, c'est de nier que de Gaulle a pu
être influencé par les communistes, alors qu'il gouvernait en
collaboration avec eux. C'est aussi mensonge et désinformation que de
nier que les communistes de l'époque recevaient directement leurs ordres
de Moscou, ce qui a été encore récemment confirmé par les archives
russes qui ont été rendues publiques.
On peut donc penser que de Gaulle a été, au moins indirectement,
influencé par Moscou.
Jean Nantouillet
2006-03-28 09:33:24 UTC
Permalink
Post by ademaide
Mais c'est un fait historique que de constater qu'il dirigeait un
gouvernement dont faisaient partie des communistes, et que le ministre
des transports, par exemple, était communiste. Il est donc assez
logique de penser que les nationalisations des transports ont été
faites sous l'influence des communistes, qui ont pu y installer des
structures de nature à perpétuer leur influence dans le temps.
Je ne vois pas pourquoi l'ENA n'aurait pas pu être créee sous la même
influence. Personnellement, je n'en sais rien, mais le croire est bien
une opinion et non "un mensonge".
Précisément il s'agit de ne pas confondre ce qui relève de l'opinion et
ce qui est constitutif d'un fait. C'est ce que je tentais de faire dans
mon message précédent.
Et puisque vous avouez vous-même n'en rien savoir,quant aux origines de
la création de l'ENA ,ne pourriez-vous pas tirer les conclusions qui
s'imposent ?
Vous me reprochiez de faire remarquer à mon interlocuteur qu'il
s'agissait de sa part d'une ignorance; mais dire qu'on n'en sait rien,
n'est-ce pas ce que l'on appelle une ignorance ?

N'ai-je donc pas utilisé le mot juste ?
Post by ademaide
Post by ademaide
On peut donc penser que de Gaulle a été, au moins indirectement,
influencé par Moscou.
On peut toujours penser ce que l'on veut; mais que la création de l'ENA
se soit faite sous l'influence directe ou indirecte de Moscou n'est tout
de même qu'une aimable plaisanterie !
Pour mémoire, je rappelle cet extrait de l'exposé des motifs de
l'ordonnance du 9 octobre 1945: y voyez-vous un langage et une
inspiration soviétiques ?

"La formation - il ne faut pas le dissimuler- est également d'ordre
moral. Il n'est pas dans la mission de l'Ecole de faire de la politique
ni d'imposer une doctrine. Mais l'Ecole doit apprendre à ses futurs
fonctionnaires le sens de l'Etat ; elle doit leur faire comprendre les
responsabilités de l'Administration, leur faire goûter les grandeurs et
accepter les servitudes du métier. Elle doit faire plus. Par l'effort
permanent de ses meilleurs professeurs, par le rappel des grands
exemples et des grands hommes de l'histoire, elle doit donner à ses
élèves le goût de quelques qualités maîtresses : les sens de l'humain
qui infuse la vie à tout travail, le sens de la décision qui permet,
après avoir pesé le risque, de la prendre, le sens de l'imagination qui
ne craint aucune audace, aucune grandeur."

Jean de Nantouillet. Agence de Communication Nantouillet et Cie
"iboo" <iboo à free point fr>
2006-03-28 11:20:02 UTC
Permalink
En ce qui me concerne, j'ignore quand a été créé l'ENA, ni pourquoi.
Vous argumentez depuis un moment sur beaucoup de choses ... mais je n'ai
vraiment pas compris pourquoi l'opinion de Winnie était fausse.
Post by Jean Nantouillet
Post by ademaide
Mais c'est un fait historique que de constater qu'il dirigeait un
gouvernement dont faisaient partie des communistes, et que le ministre
des transports, par exemple, était communiste. Il est donc assez
logique de penser que les nationalisations des transports ont été
faites sous l'influence des communistes, qui ont pu y installer des
structures de nature à perpétuer leur influence dans le temps.
Je ne vois pas pourquoi l'ENA n'aurait pas pu être créee sous la même
influence. Personnellement, je n'en sais rien, mais le croire est bien
une opinion et non "un mensonge".
Précisément il s'agit de ne pas confondre ce qui relève de l'opinion et
ce qui est constitutif d'un fait. C'est ce que je tentais de faire dans
mon message précédent.
Et puisque vous avouez vous-même n'en rien savoir,quant aux origines de
la création de l'ENA ,ne pourriez-vous pas tirer les conclusions qui
s'imposent ?
Vous me reprochiez de faire remarquer à mon interlocuteur qu'il
s'agissait de sa part d'une ignorance; mais dire qu'on n'en sait rien,
n'est-ce pas ce que l'on appelle une ignorance ?
N'ai-je donc pas utilisé le mot juste ?
Post by ademaide
Post by ademaide
On peut donc penser que de Gaulle a été, au moins indirectement,
influencé par Moscou.
On peut toujours penser ce que l'on veut; mais que la création de l'ENA
se soit faite sous l'influence directe ou indirecte de Moscou n'est tout
de même qu'une aimable plaisanterie !
Pour mémoire, je rappelle cet extrait de l'exposé des motifs de
l'ordonnance du 9 octobre 1945: y voyez-vous un langage et une
inspiration soviétiques ?
"La formation - il ne faut pas le dissimuler- est également d'ordre
moral. Il n'est pas dans la mission de l'Ecole de faire de la politique
ni d'imposer une doctrine. Mais l'Ecole doit apprendre à ses futurs
fonctionnaires le sens de l'Etat ; elle doit leur faire comprendre les
responsabilités de l'Administration, leur faire goûter les grandeurs et
accepter les servitudes du métier. Elle doit faire plus. Par l'effort
permanent de ses meilleurs professeurs, par le rappel des grands
exemples et des grands hommes de l'histoire, elle doit donner à ses
élèves le goût de quelques qualités maîtresses : les sens de l'humain
qui infuse la vie à tout travail, le sens de la décision qui permet,
après avoir pesé le risque, de la prendre, le sens de l'imagination qui
ne craint aucune audace, aucune grandeur."
Jean de Nantouillet. Agence de Communication Nantouillet et Cie
dadresse.com
2006-03-28 12:21:17 UTC
Permalink
Tu as au contraire tout compris car 'il n'y a rien a comprendre mais
seulement à apprécier la rhétorique de deux courants d'opinions.
Pourtant la lutte est inégale car Winnie a le discour du poète contre
lequel ( comme l'amour) on ne peux rien.

On Tue, 28 Mar 2006 13:20:02 +0200, "iboo" <iboo à free point fr>
Post by "iboo" <iboo à free point fr>
En ce qui me concerne, j'ignore quand a été créé l'ENA, ni pourquoi.
Vous argumentez depuis un moment sur beaucoup de choses ... mais je n'ai
vraiment pas compris pourquoi l'opinion de Winnie était fausse.
Post by Jean Nantouillet
Post by ademaide
Mais c'est un fait historique que de constater qu'il dirigeait un
gouvernement dont faisaient partie des communistes, et que le ministre
des transports, par exemple, était communiste. Il est donc assez
logique de penser que les nationalisations des transports ont été
faites sous l'influence des communistes, qui ont pu y installer des
structures de nature à perpétuer leur influence dans le temps.
Je ne vois pas pourquoi l'ENA n'aurait pas pu être créee sous la même
influence. Personnellement, je n'en sais rien, mais le croire est bien
une opinion et non "un mensonge".
Précisément il s'agit de ne pas confondre ce qui relève de l'opinion et
ce qui est constitutif d'un fait. C'est ce que je tentais de faire dans
mon message précédent.
Et puisque vous avouez vous-même n'en rien savoir,quant aux origines de
la création de l'ENA ,ne pourriez-vous pas tirer les conclusions qui
s'imposent ?
Vous me reprochiez de faire remarquer à mon interlocuteur qu'il
s'agissait de sa part d'une ignorance; mais dire qu'on n'en sait rien,
n'est-ce pas ce que l'on appelle une ignorance ?
N'ai-je donc pas utilisé le mot juste ?
Post by ademaide
Post by ademaide
On peut donc penser que de Gaulle a été, au moins indirectement,
influencé par Moscou.
On peut toujours penser ce que l'on veut; mais que la création de l'ENA
se soit faite sous l'influence directe ou indirecte de Moscou n'est tout
de même qu'une aimable plaisanterie !
Pour mémoire, je rappelle cet extrait de l'exposé des motifs de
l'ordonnance du 9 octobre 1945: y voyez-vous un langage et une
inspiration soviétiques ?
"La formation - il ne faut pas le dissimuler- est également d'ordre
moral. Il n'est pas dans la mission de l'Ecole de faire de la politique
ni d'imposer une doctrine. Mais l'Ecole doit apprendre à ses futurs
fonctionnaires le sens de l'Etat ; elle doit leur faire comprendre les
responsabilités de l'Administration, leur faire goûter les grandeurs et
accepter les servitudes du métier. Elle doit faire plus. Par l'effort
permanent de ses meilleurs professeurs, par le rappel des grands
exemples et des grands hommes de l'histoire, elle doit donner à ses
élèves le goût de quelques qualités maîtresses : les sens de l'humain
qui infuse la vie à tout travail, le sens de la décision qui permet,
après avoir pesé le risque, de la prendre, le sens de l'imagination qui
ne craint aucune audace, aucune grandeur."
Jean de Nantouillet. Agence de Communication Nantouillet et Cie
Jean Nantouillet
2006-03-28 13:17:28 UTC
Permalink
Post by dadresse.com
Tu as au contraire tout compris car 'il n'y a rien a comprendre mais
seulement à apprécier la rhétorique de deux courants d'opinions.
Pourtant la lutte est inégale car Winnie a le discour du poète contre
lequel ( comme l'amour) on ne peux rien.
Vous appelez ça un discours de poète ?

"De Gaulle a du faire des concessions, d'où les nationalisations et la
création
de l'ENA. Les communistes, prenant leur ordres directement de Moscou,
ont
profité de leur position de force au gouvernement, et d'un prestige de
résistants peu mérité, pour aider leur syndicat (la CGT) a contrôler les
secteurs clés, ceux qui pouvaient bloquer le pays en prévision d'un
invasion
soviétique. Ces secteurs que contrôle encore aujourd'hui la CGT, sont
les
transport et l'énergie." (winnie)

Gardons aux mots *un peu* de sens.

Jean de Nantouillet. Agence de Communication Nantouillet et Cie
ademaide
2006-03-28 13:21:10 UTC
Permalink
Post by Jean Nantouillet
Vous appelez ça un discours de poète ?
"De Gaulle a du faire des concessions, d'où les nationalisations et la
création
de l'ENA. Les communistes, prenant leur ordres directement de Moscou, ont
profité de leur position de force au gouvernement, et d'un prestige de
résistants peu mérité, pour aider leur syndicat (la CGT) a contrôler les
secteurs clés, ceux qui pouvaient bloquer le pays en prévision d'un invasion
soviétique. Ces secteurs que contrôle encore aujourd'hui la CGT, sont les
transport et l'énergie." (winnie)
Gardons aux mots *un peu* de sens.
Effectivement, ce n'est pas le discours d'un poëte, mais celui d'un
homme lucide et plein de bon sens.
dadresse.com
2006-03-28 15:47:38 UTC
Permalink
On Tue, 28 Mar 2006 15:17:28 +0200, "Jean Nantouillet" <Jean
Post by Jean Nantouillet
Post by dadresse.com
Tu as au contraire tout compris car 'il n'y a rien a comprendre mais
seulement à apprécier la rhétorique de deux courants d'opinions.
Pourtant la lutte est inégale car Winnie a le discour du poète contre
lequel ( comme l'amour) on ne peux rien.
Vous appelez ça un discours de poète ?
"De Gaulle a du faire des concessions, d'où les nationalisations et la
création
de l'ENA. Les communistes, prenant leur ordres directement de Moscou, ont
profité de leur position de force au gouvernement, et d'un prestige de
résistants peu mérité, pour aider leur syndicat (la CGT) a contrôler les
secteurs clés, ceux qui pouvaient bloquer le pays en prévision d'un invasion
soviétique. Ces secteurs que contrôle encore aujourd'hui la CGT, sont les
transport et l'énergie." (winnie)
Gardons aux mots *un peu* de sens.
Jean de Nantouillet. Agence de Communication Nantouillet et Cie
Mon allusion à la poésie s'applique au ton général des posts de Winnie
que beaucoup apprécient et non à cette sitation .
Le mot rhétorique est surtout employé pour qualifier vos posts .
finesse
2006-03-28 17:36:31 UTC
Permalink
vla ! je suis donc bloqué à l'étranger. Impossible de rentrer à cause des
gréves. J'ai réussi à partir ce matin mais ce soir pas moyen de rentrer. Ca
me coûte 180euro d'hotel+nécessaire toilette+fringues. Plus de 200Euro. De
plus ca ruine la réputation de la France car à l'étranger ils sont loin de
comprendre les raisons de cette gréve.

Et dites moi les contrôleurs aériens ils sont concernés par le CPE ?
Là aussi si on avait un homme d'état type Reagan ca serait le coup de
Karcher vite fait.
granvork
2006-03-28 19:11:20 UTC
Permalink
180 euros d'hôtel ? Tu pouvais pas aller au Formule 1 ? :)
Tu dois être en Scandinavie vue le prix ;) ou dans une petite ville de
province.
finesse
2006-03-29 03:42:47 UTC
Permalink
je suis en allemagne à l'hotel de l'aéroport. Ils ne sont pas fous et eux
ils se réjouissent des grèves en France....

winnidimedici
2006-03-28 15:32:30 UTC
Permalink
Post by dadresse.com
Pourtant la lutte est inégale car Winnie a le discour du poète contre
lequel ( comme l'amour) on ne peux rien.
La poésie est dans la rue:

http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?&news=3347899

Les molosses de la CGT,
Tabassent les jeunes de ma Cité,
Gaz lacrymo, souples matraques,
Mon pote Momo est tout patraque,
Pourtant c'était pas un casseur,
La CGT s'attaque aux beurs,
Si c'était les pions du FN,
On crierait pourquoi tant de haine?

--
Winnio. Milton inconnu.


excite_default_signature
Jean Nantouillet
2006-03-28 15:37:38 UTC
Permalink
Post by winnidimedici
Post by dadresse.com
Pourtant la lutte est inégale car Winnie a le discour du poète contre
lequel ( comme l'amour) on ne peux rien.
http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?&news=3347899
Post by winnidimedici
Les molosses de la CGT,
Tabassent les jeunes de ma Cité,
Gaz lacrymo, souples matraques,
Mon pote Momo est tout patraque,
Pourtant c'était pas un casseur,
La CGT s'attaque aux beurs,
Si c'était les pions du FN,
On crierait pourquoi tant de haine?
Là, je m'incline devant un tel talent poétique...

Jean de Nantouillet.Agence de Communication Nantouillet & Cie
ademaide
2006-03-28 12:43:40 UTC
Permalink
Post by Jean Nantouillet
Post by ademaide
Mais c'est un fait historique que de constater qu'il dirigeait un
gouvernement dont faisaient partie des communistes, et que le ministre
des transports, par exemple, était communiste. Il est donc assez
logique de penser que les nationalisations des transports ont été
faites sous l'influence des communistes, qui ont pu y installer des
structures de nature à perpétuer leur influence dans le temps.
Je ne vois pas pourquoi l'ENA n'aurait pas pu être créee sous la même
influence. Personnellement, je n'en sais rien, mais le croire est bien
une opinion et non "un mensonge".
Précisément il s'agit de ne pas confondre ce qui relève de l'opinion et
ce qui est constitutif d'un fait. C'est ce que je tentais de faire dans
mon message précédent.
Ce n'est pas ce que vous faisiez: vous prétendiez qu'il s'agissait d'un
"mensonge" et non d'une "opinion", et donc que vous aviez le droit de
traiter votre interlocuteur de façon méprisante ou injurieuse. Relisez
votre post précédent.
Post by Jean Nantouillet
Et puisque vous avouez vous-même n'en rien savoir,quant aux origines de
la création de l'ENA ,ne pourriez-vous pas tirer les conclusions qui
s'imposent ?
Il s'agit d'un autre débat. Je pense que créér un corps de
fonctionnaires pour retirer le pouvoir des mains du peuple et le donner
à des professionnels formés à cet effet correspondait aussi bien à
l'idée que se faisait de Gaulle de l'Etat qu'à l'idée des communistes ou
soviétiques.
Post by Jean Nantouillet
Vous me reprochiez de faire remarquer à mon interlocuteur qu'il
s'agissait de sa part d'une ignorance; mais dire qu'on n'en sait rien,
n'est-ce pas ce que l'on appelle une ignorance ?
C'est moi qui dit que je n'en sais rien, ce n'est pas votre
interlocuteur précédent, ne mélangez pas tout.
Post by Jean Nantouillet
N'ai-je donc pas utilisé le mot juste ?
Certainement pas. Le mot juste n'est jamais ni méprisant ni injurieux.Le
mot juste respecte l'opinion de son interlocuteur.
Post by Jean Nantouillet
On peut toujours penser ce que l'on veut; mais que la création de l'ENA
se soit faite sous l'influence directe ou indirecte de Moscou n'est tout
de même qu'une aimable plaisanterie !
C'est VOTRE opinion. Winnie est d'une opinion contraire. (moi, je l'ai
dit, je n'en sais rien, mais je pense que cela n'est pas impossible)
On peut en discuter, mais pas avec le ton que vous aviez adopté.
ademaide
2006-03-27 17:49:31 UTC
Permalink
winnidimedici wrote:

Je suis d'accord avec le tableau que tu dresses de l'évolution de la
France depuis 1950.
Mais je ne suis pas d'accord avec ton opinion sur les Ukrainiens. Ces
derniers n'ont pas encore été totalement libéré de l'ancien système,
c'est tout (la révolution orange a juste mis à la place du calife celui
qui voulait être calife, quant à Julie, on se demande avec quel fric
elle se paye ses tailleurs Channel). Le jour où ils le seront,
l'économie demarrera à la même vitesse que celle de la Russie.
Un homme qui devient libre récupère très vite!
Même chose en France: enlève les chaînes et tu verras!
Allez, je bois à ta santé un petit verre de Gorilka avec un ogurets!
winnidimedici
2006-03-27 18:02:32 UTC
Permalink
Post by winnidimedici
C'est de Gaulle justifiant à posteriori les nationalisations. De la même
manière que les transpositions écrites du discours de Malraux pour Jean Moulin,
sont légèrement différentes du discours enregistré, dont l'enregistrement est
pratiquement introuvable. Les touches socialisantes du discours écrit ne
figurent pas dans le discours oral d'origine! L'éducation nationale reécrit
Ainsi, dans le discours suivant diffusé par l'éducation nationale:

Jean Moulin rappelle les buts de la France libre : « Faire la guerre ; rendre
la parole au peuple français ; rétablir les libertés républicaines dans un Etat
d'où la justice sociale ne sera pas exclue et qui aura le sens de la grandeur ;
travailler avec les Alliés à l'établissement d'une collaboration internationale
réelle sur le plan économique et social, dans un monde où la France aura regagné
son prestige. »

Il y a deux erreurs:

"dans un Etat d'où la justice sociale ne sera pas exclue" ne figure pas dans le
discours d'origine.

"réelle sur le plan économique et social" n'y figure pas non plus.

excite_default_signature
Jean Nantouillet
2006-03-27 18:36:54 UTC
Permalink
Post by winnidimedici
Post by winnidimedici
C'est de Gaulle justifiant à posteriori les nationalisations. De la même
manière que les transpositions écrites du discours de Malraux pour
Jean
Post by winnidimedici
Post by winnidimedici
Moulin,
sont légèrement différentes du discours enregistré, dont
l'enregistrement
Post by winnidimedici
est
Post by winnidimedici
pratiquement introuvable. Les touches socialisantes du discours écrit ne
figurent pas dans le discours oral d'origine! L'éducation nationale reécrit
Jean Moulin rappelle les buts de la France libre : « Faire la guerre ; rendre
la parole au peuple français ; rétablir les libertés républicaines dans un Etat
d'où la justice sociale ne sera pas exclue et qui aura le sens de la grandeur ;
travailler avec les Alliés à l'établissement d'une collaboration internationale
réelle sur le plan économique et social, dans un monde où la France aura regagné
son prestige. »
"dans un Etat d'où la justice sociale ne sera pas exclue" ne figure pas dans le
discours d'origine.
"réelle sur le plan économique et social" n'y figure pas non plus.
excite_default_signature
1. Je vais ce soir ou demain vérifier, à partir de l'enregistrement
d'origine, ce qui figure exactement dans le discours prononcé par A. M
sur la place du Panthéon balayé par un vent glacial ce jour de novembre.

2.Vous ne donnez aucune référence au texte (quelle édition ? Quelle date
?). Que les éditions publiées aient été modifiées après son pronunciatio
par Malraux lui-même n'a rien d'étonnant et votre hypothèse reste
parfaitement farfelue. De surcroît, faire référence à la justice sociale
n'étonne évidemment pas ni de la part de Malraux ni non plus de la part
de de Gaulle. Juxtaposer le mot "social" et le mot "justice" ou
"économique " et "social" vous pose donc tant de problèmes ?

Jean de Nantouillet. Agence de Communication Nantouillet et Cie.
Candide
2006-03-27 18:23:28 UTC
Permalink
C'est une vue intéressante mais fausse.


<< Et tout ça, parce qu'il y a 50 ans, les américains avaient
d'autres priorités bien compréhensibles. >>

Le plan Marshall avait pour but de contrer la montée du communisme.

Les Etats-Unis ont créé un syndicat de toute piece pour contrer la
CGT, en particulier dans les transports : Force Ouvriere. FO a été
une officine de la CIA au moins aussi longtemps que la CGT a été
pilotée par Moscou.

Les Etats-Unis ont aussi promu les anciens collabos, criminels et
nazis, car tous les ennemis du communisme étaient les amis des USA. En
particulier, il est tres intéressant de gratter du coté des maffias
et de l'extreme-droite en Europe (dont Marseille et la French
Connection, par exemple en France), sur le front de l'Ouest. Mais
aussi, des yakusas et de l'extreme-droite japonaise, sur le front de
l'Est.

En fait, qui réécrit l'histoire ? Ne serait-ce pas les vainqueurs ?
Mais la vérité alors ? Les Etats-Unis n'avaient aucune autre
prioriété que contrer l'URSS, il y a 50 ans.
Vsin
2006-03-27 18:39:34 UTC
Permalink
"Candide" <***@altern.org> a écrit dans le message de news:
***@z34g2000cwc.googlegroups.com...

Comment connaitre la verite vraie ? :):)

J'avais meme vue a la TV un reportage qui soutenait que les assassins du
Brabant-Wallon en Belgique et que les brigades rouges en Italie etaient a la
solde de la CIA afin de faire plier les gouvernement belges et italiens sur
la question de l'OTAN.

Qui dit vrai, qui dit faux ?

A ce titre, une excellente reflexion sur l'histoire et la maniere de la
raporter est donne au chateau de Montsegur a la limite de l'Ariege et de
l'Aude. Cette conference se merite, il faut monter a pieds pendant environs
30 a 45 minutes pour acceder au ruines du chateau. La, un conferencier donne
sa vision de l'histoire de france et du pays "cathares", loin du consensus
et du conformisme des bureaux parisiens. 2h30 de boheur. J'ai trouve cette
demarche originale et tres interessante, on est amene a se poser d'autres
questions sur notre propre histoire et la maniere dont elle est enseignee
par l'education nationale.

;)

Vsin
Continuer la lecture sur narkive:
Résultats de la recherche pour 'La France est un pays Communiste' (groupes de discussion et listes de diffusion)
38
réponses
La France, nouveau pays émergent?
démarré 2007-04-23 13:32:43 UTC
fr.misc.finance
72
réponses
Macronomics : le déficit commercial de la France augmente de 29%
démarré 2018-02-07 09:57:18 UTC
fr.soc.economie
172
réponses
La France est le plus vieil ennemi des US
démarré 2004-10-19 16:21:20 UTC
fr.soc.politique
12
réponses
Citez moi svp, un pays gauchiste où il fait bon vivre pour ... la population?
démarré 2006-08-04 18:43:12 UTC
alt.fr.politique.france
157
réponses
La France est le plus vieil ennemi des US
démarré 2004-10-19 16:21:20 UTC
alt.fr.guerre.usa-irak
Résultats de recherche pour 'La France est un pays Communiste' (Questions et réponses)
5
réponses
Existe-t-il des exemples historiques de transfert temporaire ou permanent de la capitale d'un pays colonisateur vers l'une de ses colonies?
démarré 2019-03-11 02:44:03 UTC
l'histoire
10
réponses
Pourquoi la Grande-Bretagne et la France n'ont-elles pas déclaré la guerre à l'Union soviétique lorsqu'elle a envahi la Pologne pendant la Seconde
démarré 2012-09-03 13:37:01 UTC
l'histoire
14
réponses
Y a-t-il des cas confirmés où un pays a changé de langue sans être conquis?
démarré 2011-10-24 22:45:52 UTC
l'histoire
9
réponses
Pourquoi la France a-t-elle obtenu un statut égal parmi les vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale?
démarré 2013-06-26 01:05:05 UTC
l'histoire
3
réponses
Quelle a été la politique étrangère de la France en 1791?
démarré 2011-10-13 19:27:55 UTC
l'histoire
Sujets non liés mais intéressants
6
réponses
Comment puis-je poser des questions poliment sur les pronoms de genre préférés de quelqu'un?
démarré 2017-08-09 15:01:14 UTC
5
réponses
Comment puis-je demander poliment à une personne pourquoi elle a fait quelque chose, sans paraître en colère ou sans attendre des excuses?
démarré 2018-05-09 07:36:07 UTC
9
réponses
Comment dire à quelqu'un que je dois le renvoyer faute de talent?
démarré 2017-09-14 23:34:28 UTC
13
réponses
Comment puis-je demander (ou déterminer) si une personne au téléphone est humaine sans l'offenser?
démarré 2018-04-25 03:47:49 UTC
5
réponses
Comment éviter de dire quelque chose qui me vient à l'esprit?
démarré 2017-06-28 15:04:08 UTC
Loading...